lundi, septembre 23 2013

#PrivésDeMG

J’ai bien délaissé ce blog par manque de temps. Néanmoins, je publie aujourd’hui un article atypique car non technique et ne touchant pas directement aux logiciels libres.

Mais préserver l’avenir de la médecine générale, finalement, n’est pas si éloigné de la philosophie des logiciels libres. En effet, c’est remettre le patient au centre de l’équation, plutôt que le soin. C’est maintenir un certain degré de liberté : choix de son médecin, choix du mode d’exercice (ambulatoire versus hospitalier et libéral versus salarié). Car c’est le médecin généraliste qui, le plus souvent, donne les armes pour mieux comprendre : les entrailles des comptes-rendus, les arcanes des discours de pontes. C’est aussi maintenir une médecine économique et efficace. Qui permettrait, au final, d’assurer une certaine pérennité au système de Santé.

Lire la suite...