La recherche scientifique et médicale libre

La science et la médecine restent de bons partenaires pour améliorer l'état de santé des populations.

Cet article aura pour but aujourd'hui de vous présenter quelques outils libres utilisables pour la recherche médicale libre.

BOINC

BOINC_logo_July_2007.svg.png

Il s'agit de l'acronyme de Berkeley Open Infrastructure for Network Computing et c'est une plate-forme de calcul distribué.

De manière concrète, il s’agit d’un logiciel à installer sur n’importe quel ordinateur. Il suffit ensuite de choisir un projet de recherche scientifique qui vous plaît (par exemple la recherche sur traitement contre le paludisme) et de laisser faire le logiciel. Ainsi votre ordinateur fera des calculs complexes lors de moments d’inactivité à partir de données fournies par ce projet. Puis il renverra automatiquement ses résultats partiels au projet et récupérera de nouvelles données de calcul et ainsi de suite. Vous participez donc directement à la recherche scientifique et médicale à travers un logiciel open source ! Et vous permettez aux chercheurs de bénéficier d’un énorme calculateur à moindre frais, engendrant un moindre coût à la production de traitements et donc un moindre coût à la vente.

On peut voir sur la page francophone du projet que BOINC permet d'avoir une puissance de calcul équivalente à 28% de l'ordinateur le plus puissant du monde (avec ses 3 millions et quelques cœurs) !

Il existe une véritable communauté francophone autour de ce projet, vous pouvez leur poser toutes vos questions ou monter des équipes de calculs avec eux.

Il ne vous reste plus qu'à faire tourner cet outil sur votre ordinateur entre deux consultations ou bien à le faire connaître à vos universités pour éventuellement le faire tourner sur les serveurs des facultés de médecine ?

La conception libre des médicaments

Medicament.JPG

La Pink Army Cooperative

Il s'agit de médecine personnalisée où le traitement du cancer du sein serait fabriqué en fonction de la mutation présente chez chaque patiente, et cela sur le modèle de la conception libre du médicament. Ce projet prend la forme d'une coopérative à organisation horizontal ne cherchant pas à faire de profits, mais plutôt à donner les thérapies anti-cancéreuses aux patientes. En échange de cela, la coopérative demande à ce que la patiente partage son expérience avec la communauté créée autour de ce projet. De plus, le fondateur dit vouloir réaliser ces productions de thérapies géniques sur la base de logiciels opensource. Pour aller plus loin, je vous recommande ces liens:

Au Japon

Un peu dans la même idée, un chercheur japonais cherche à développer un traitement anti cancéreux sous licence libre basé sur des logiciels libre, tout ça via du financement participatif.

Pour ce qui est de l'intérêt du développement libre des médicaments et des licences libres appliquées à leur développement, cela demanderait un autre article.

Les prothèses

Printing_with_a_3D_printer_at_Makers_Party_Bangalore_2013_11.JPG

Cette fois-ci, ça n'est pas de la recherche sur des cellules, mais ça impact quand même sur la santé des personnes^^ Il s'agit de prothèses médicale libre, l'idée est de développer via différents logiciels libre des prothèses, puis de publier les plans sous licence libre.

Cela a plusieurs intérêts majeurs:

  • la création libre permet une amélioration continue et par n'importe qui des projets
  • et une adaptabilité énorme des prothèses à chaque patient.

Tout le monde n'a pas encore d'imprimante 3D chez soi, MAIS:

  • de nombreux hackerspaces mettent à disposition libre des imprimantes 3D pour aider les personnes à développer leurs idées.

Plos Medicine

PLOS_logo_2012.svg

Public Library of Science est un projet à but non lucratif de publication scientifique anglophone sous licence Creative Commons Attribution. La revue se finance en faisant payer aux auteurs les frais de publication ce qui permet une meilleure indépendance de la revue vis à vis des industries du médicament vu que le revue n'est pas dépendante de leurs publicités. En plus de rendre accessible à tout le monde des articles de qualités, ce format de publication permet aux auteurs d'être bien plus libre dans la rédaction de leurs études abordant différents thèmes:

ou sur thèmes retrouvés dans d'autres revues touchant à différentes pathologies étudiées.

De plus, sur chaque article que j'ai pu lire, les auteurs ont déclarés leurs éventuels conflits d'intérêts.

J'espère que cet article vous aidera à vous investir dans la recherche en santé à travers des outils libre.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.medlibre.fr/index.php/trackback/122

Fil des commentaires de ce billet